Burkina : Une attaque « terroriste » tue une dizaine de militaires

Une dizaine de militaires ont été tués lundi au Burkina Faso par des « armés terroristes ». C’est ce qu’a indiqué dans un communiqué, l’état-major général des armées burkinabé.

L’attaque s’est révélée être l’une des plus meurtrières du côté de l’armée burkinabé. Si ce n’est la plus. Pourtant, rapporte le communiqué lu à Jeune Afrique, le bilan macabre n’est pas encore exhaustif. « Dans les rangs ds forces nationales, un bilan provisoire fait état de plus d’une dizaine de militaires tombés et plusieurs blessés« , détaille l’état-major qui qualifie de « terroristes » les groupes djihadistes. Le bilan pourrait dépasser la vingtaine de morts.

Faits

Tout est parti « au petit matin ». En effet, les hommes armés ont choisi cette heure-là pour cribler de balles le détachement militaire de Koutougou. Les conséquences sont dramatiques. Au delà des morts certains, des soldats sont portés disparus, selon plusieurs sources sécuritaires.

Rétrospective

L’armée burkinabè avait aussi subi un revers sans précédent en mars 2018, lorsqu’une attaque jihadiste avait dévasté son état-major général, en plein centre-ville de la capitale, Ouagadougou, faisant huit morts.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*