Clin d’œil à Marième Faye : Le magistrat démissionnaire Ibrahima Dème applaudit le président du Conseil constitutionnel

Le magistrat démissionnaire Ibrahima Dème approuve les bonnes paroles du président du Conseil constitutionnel, Pape Oumar Sakho, en direction de la première dame, Marième Faye. Une attention critiquée par d’aucuns, estimant que le haut magistrat n’avait pas le droit de prononcer de telles paroles. «Ceux qui disent que le juge a fait un clin d’œil à la première dame, ne savent pas, cela se fait. Vous savez la justice, c’est d’abord la courtoisie, l’élégance», rappelle le président du mouvement politique Ensemble.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*