Contribution : Lettre ouverte à Guy Marius SAGNA par Abdoulaye FAYE de Diass

J’espère que tu te portes bien frère Guy Marius SAGNA, même si je sais que la prison n’est pas l’endroit idéal pour s’épanouir. Beaucoup de frères combatants sont emprisonnés au Sénégal et souffrent de l’indifférence du peuple à leur égard surtout quand ils sont victimes d’un emprisonnement injuste et arbitraire comme c’est le cas pour vous : Personnes qui sont tombées à cause de leur engagement patriotique.

Tout le monde fait des erreurs, et parfois certaines personnes, hélas, sont punies pour des mensonges ! Et là ; j’aimerais interpeller ta conscience, la lutte contre l’injustice et l’oppression doit toujours rester le carburant de notre existence ! Cependant, ce n’est pas l’injustice qui doit nous arrêter de lutter contre l’injustice car il est vrai que les ténèbres pour continuer à exister doivent empêcher la lumière d’apparaître, et ce, par la voie de la discrimination et de l’oppression !

Aussi, bien au contraire, il faut que l’injustice alimente justement notre désir de l’éradiquer ! Et, ceci, implique de faire un travail spirituel de maitrise de soi car la douleur pousse naturellement l’homme à la vengeance égocentrique, et la vengeance égocentrique implique d’utiliser tous les moyens à disposition pour blesser les responsables de notre souffrance qui seront naturellement généralisés à un ensemble de gens! C’est comme cela que l’on explique le comportement de ces gens qui en veulent à tout le monde quand ils sont blessés dans leur amour propre…

C’est comme cela, d’ailleurs, que les états tyranniques qui veulent rester en place fabriquent des auteurs au désordre à l’ordre public, afin de justifier une répression globalisante de sorte d’empêcher la révolution saine de triompher par la voie de la justice et de l’équité, et l’adhésion naturelle du peuple à la cause révolutionnaire !

Cela a toujours été mon combat, et tu le sais, ne pas transiger quant aux fondamentaux de la foi, tout en accompagnant notre lutte par un scrupule sans failles quant à la défense de la justice, et ce, même à l’endroit des droits de l’adversaire ! Tout ceci, pour te dire que tu peux tirer un grand avantage à être emprisonné, si tu parviens à faire de la douleur résultante de ton incarcération : une force pour alimenter nos justes combats de demain. Tout en croyons que l’ennemi perdra ses moyens, jusqu’à s’affaiblir et s’incliner !

D’où la règle qui énonce que l’adversaire ne triomphe que parce que nous perdons nos moyens par l’éloignement vis-à-vis de l’équité et la maîtrise de soi ! C’est le même principe dans le sport : on gagne mieux en se contenant par la déstabilisation de l’adversaire, qu’en prenant des risques déstabilisants !

Bref, je vais arrêter un peu avec la philosophie, car je pense que je t’ai donné assez de matières à méditer. J’espère que tu profites de ton temps libre pour apprendre, méditer et faire du sport ! A ma connaissance, tu es un homme droit, sincère, aimable, gentil, intelligent ! Qu’Allah te préserve et te permette de tirer du positif de ton épreuve qui je l’espère prendra fin le plutôt possible.

Ton frère activiste Faye Abdoulaye de DIASS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*