Grande Mosquée Massalikoul Djinane : Wade absent à l’inauguration !

On peut se demander si, effectivement, la rencontre entre le président de la République, Macky Sall, et son prédécesseur ; Me Abdoulaye Wade, le jour de la Tabaski, a eu lieu. Car, il est évident que ce face-à-face ne peut pas se faire sans l’aval de Karim Wade. Or, selon nos sources, le fils de Me Wade écarte tout rapprochement. Déjà, des sources annoncent que le président Wade pourrait partir à Paris avant l’inauguration de mosquée   « Massalikul Jinan » pour éviter de croiser le président Macky Sall. Serait-ce la volonté de son fils ? Sur ce point évidemment les opinions s’opposent au sein même du PDS.

 

La grande mosquée MASSALIKUL  JINAN  de Dakar se verra être inaugurée le 27 septembre 2019. Ce grand événement de l’islam réunira  toutes les grandes familles religieuses du senegal, les acteurs politiques  (du pouvoir comme de l’opposition) et des Ambassades.

Mbackiou Faye dit a ce propos au journal « jeune Afrique » qui écrit « la soixantaine affable, l’ancien Maire de Grand-Dakar, proche d’Abdoulaye Wade (l’ex président lui avait confie la direction des travaux du très coûteux et controversé monument de la renaissance), dirige le projet depuis ses début ? en 2009. A l’époque, la confrérie cherchait un terrain à Dakar pour y ériger une mosquée. Wade, premier chef d’Etat mouride, lui donnera celui de colobane. Les travaux ne débuterons que trois ans plu tard, en juillet 2012, le temps pour l’architecte sénégalais MEÏSSA Diodio Touré – qui a dessiné les minarets de Touba- de peaufiner ses plans ».

Dans un communique de presse  a l’APS après la prière de la Tabaski en  Novembre 2010, le président Abdoulaye Wade avait annoncé le début des travaux des travaux de la mosquée en déclarant : « maintenant ce que je recommande, c’est que l’argent ne nous arrête pas. Nous allons commencer assez rapidement la construction. Au fur et à mesure que nous aurons les ressources, nous continuerons » et de continuer qu’il souhaite que « le travail se fasse e façon continue ». Il avait exhorté les fideles mourides à  contribuer a la construction « maintenant, comme l’avait prescrit le marabout, il appartient de construire cette mosquée, chacun  doit mettre quelques choses. J’avais, en son temps, déclaré que personnellement, je mettrai 500 millions de FCFA, de ce qui a été fait. D’autres aussi ont participé, Mbackiou, Madické Niang et d’autres. Mais maintenant, j’appelle tous les talibés mourides du Sénégal, d’Afrique et d’ailleurs, des Etats Unis, de France, de partout, à cette mosquée » et « le mieux, c’est que chacun y participe, à la mesure de ces moyens » pour que « cela devienne les réalisations de l’ensemble des talibés »

Toujours selon lui, dans la communauté mouride « il ya des gens qui, quel que soit le cout, peuvent construire la mosquée. Mais, s’ils la réalisaient tout seuls, on n’atteindrait pas l’objectif d’en faire un édifice dans lequel chacun a donné une contribution », il poursuit « j’ai demandé à Mbackiou d’ouvrir des comptes dans les banques et d’expliquer le projet  aux universités d’ici et d’ailleurs et leurs demander chacun de mettre ce qu’il peut faire » a-t-il indiqué en appelant a la mise en place d’un journal de contribution. « ca se fait dans certains pays. En Tunisie, ils ont l’habitude, quand ils ont un édifice comme ca, dans lequel les tunisiens participent, ils publient régulièrement un journal ».

Ces propos prouvent a quel point il mettait du cœur a l’ouvrage pour la réalisation de cet édifice qui ne sera achevé que 7 ans après son départ du pouvoir. C’est tout un peuple qui l’attend lors de l’inauguration de cet édifice vu qu’il a été le principal instigateur, mais c’est sans compter sur Karim Wade  qui ne veut pas de retrouvailles entre son père et le nouveau chef de l’état d’après des sources crédibles. Es-ce que ceci  explique l’annonce du départ de Maitre Wade pour la France à quelques jours de la cérémonie ? Si cette interrogation s’avère vrai c’est tous les mourides qui vont se liguer contre Karim Wade, au profit d’Idrissa  Seck et de Macky Sall, car rien ne ferai plus plaisir que de voir le pape du  « SOPI » et le président Sall déposer les armes et se serrer la main devant tout un peuple. Donc pour éviter d’en arriver là, il fera mieux de convaincre son papa d’assister a la cérémonie.

 

 

Un démenti formel à la rencontre Macky-Wade

Sachant que, son parti est instable en interne et que le mouvement de Karim n’a pas les épaules pour rivaliser avec le président Sall, Maitre Wade s’est vu renoncer a toute de forme de bataille avec ce dernier. De plus, depuis 2012, BENNO BOKK YAAKAR a une longueur d’avance sur le PDS. En dépit des menaces de Maitre Wade et fils de perturber les présidentielles de 2019, ces dernières ont bien eu lei et on été remportées au la main par le président Sall en toute tranquillité.

Au Qatar, Karim Wade est considère comme le leader du plus grand parti de l’opposition du Sénégal. C’est  ce qui lui confère un certaines autorité auprès d’eux sauf qu’il  devait régler ses différends avec le président Sall et ne pas y mêler d’autres personnes. En tout cas, si son plan est d’empêcher son pater, qui est l’initiateur de ce projet  d’assister à la cérémonie, sa relation avec les mourides risque de se compliquer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*