La fin tragique de Madeleine : Elle accouche des jumeaux, meurt quelques minutes après son évacuation à Thiès

On se croirait pris dans un film dramatique où une fin tragique attend l’héroïne, qui après plusieurs péripéties, n’a pas atteint sa quête. Malgré les adjuvants, les opposants étaient très forts à tel point que notre héroïne a fini par mourir, laissant derrière elle des nouveaux nés partis  pour souffrir, parce que le papa aussi, cloué au sol comme un avion de guerre abattu par l’ennemi, ne peut les téter.

Au Sénégal, il y a encore des femmes qui perdent la vie en donnant la vie. A Thiès, une dame du nom de Madeleine Ngom, Mme Ciss, originaire de Baback et domiciliée à Sanghé dans le quartier Sithia, a perdu la vie au cours de son évacuation à l’hôpital régional de Thiès, peu après qu’elle ait mis au monde deux jumeaux. Un garçon et une fille. Si l’accouchement de la dame s’est bien déroulé, selon les sœurs catholiques qui l’ assistaient, le problème de transport s’est cependant posé. Anna, une des sœurs de Madeleine Ngom, évoque avec amertume les derniers instants de la vie de sa parente. “Elle a accouché tranquillement. Elle n’était pas malade. Les bonnes sœurs de Sanghé l’ont assistée. Après l’accouchement, on lui a donné de la bouillie, puis elle a commencé à avoir des saignements. On a essayé de l’évacuer à l’hôpital régional de Thiès. Faute d’ambulance, un véhicule  banalisé a été affrété, malheureusement il est tombé en panne. Il en sera de même pour le deuxième véhicule venu en renfort”, larmoie Anna. Madeleine Ngom décède à la porte de l’hôpital, sans que les médecins n’aient le temps de s’occuper d’elle.

WAGRAND’PLACE

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*