Liberté provisoire : Les Khalifistes doivent prendre leur mal en patience

Supporters of Dakar mayor Khalifa Sall carry placards during a demonstration for his freedom from detention on May 19, 2017 in Dakar. The protesters demand the release of Dakar Mayor Khalifa Sall, who had been seen as a presidential candidate for the Socialist Party. He has been held in preventive detention since March 7, facing charges of fraud, misappropriation of public funds, criminal conspiracy and money laundering. / AFP PHOTO / SEYLLOU

Les proches de Khalifa Sall et Barthélémy Dias restent prison. Il s’agit de Pape Konaré, chargé de communication du maire de Mermoz, Habib Mboup, responsable de la jeunesse socialiste de Mermoz-Sacré-Cœur qui a perdu son père, et Arona Sall, jeune socialiste.

Selon le quotidien Enquête qui donne l’information dans sa parution de ce vendredi, le doyen des juges a rejeté la demande de liberté provisoire introduite par leurs avocats. Ces derniers comptent saisir la Chambre d’accusation pour infirmer l’ordonnance du juge.

Pour rappel, ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, actions diverses, coups et blessures volontaires (Cbv) ayant entraîné une incapacité temporaire de travail (Itt), violences et voies de fait, vol et destruction de biens appartenant à une société publique…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*