Manifestants interpellés en Guinée: l’inquiétude des familles

En Guinée, un calme précaire prévaut dans le Fouta Djallon. Notamment à Labé où, selon un décompte du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), 83 personnes ont été interpellées depuis le 13 janvier, en marge des manifestations contre le projet de nouvelle Constitution. Une soixantaine d’entre elles ont été libérées vendredi 31 janvier. Les autres sont en détention préventive dans des conditions qui inquiètent leurs proches.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*