Marche pour les prisonniers du Sénégal : « il est inadmissible d’entasser des personnes dans des cellules exiguës »

Amnesty International, Cos M23, Y En A marre, Nittu Dëgg des valeurs, Gilets rouges, Forum du justiciable, FRAPP France Dégage, ont décidé de porter le combat pour l’amélioration des conditions de détention dans les prisons du Sénégal.

Ces organisations de la Société civile sénégalaise vont manifester vendredi, à la place de la Nation, pour dénoncer le traitement inhumain auquel sont soumis les détenus dans les prisons surpeuplées du Sénégal.

« Nous appelons tous les citoyens soucieux de la dignité humaine à venir le vendredi 06 septembre 2019 à partir de 14h, marcher de la place de l’Obélisque à la Rts pour demander ensemble le respect de l’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et de l’article 7 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui prescrivent tous deux que nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants« , ont déclaré les initiateurs de la manifestation dans un communiqué reçu à iGFM.

Le même document informe qu’il est inadmissible pour ces organisations d’entasser des personnes dans des cellules exiguës, sans extincteurs ou bouches d’incendies au moment où le plateau médical est inexistant. « D’ailleurs, le cas de Cheikh Diop ex-détenu de Rebeuss qui s’était immolé devant les grilles du Palais de la République suite à son amputation et qui courait derrière une indemnisation sans suite est toujours dans nos mémoires« , lit-on dans le communiqué.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*