Près de 18 milliards de francs alloués au ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications pour 2020

Le projet de budget 2020 du ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications, soumis au vote des députés ce mercredi, est arrêté à la somme de 17 milliards, 714 millions 234 mille 327 FCFA, indique le rapport de la commission des finances de l’Assemblée nationale.
Les ressources ainsi allouées à ce département ministériel sont réparties en trois programmes dénommés : secteur postal, économie numérique et pilotage, coordination et gestion administrative, précise le document.
Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, a expliqué que les ressources allouées au ministère de l’Economie numérique et des Télécommunication, pour cette année, ont baissé du fait de la nouvelle organisation issue du décret de répartition des services.
Il a souligné qu’auparavant tout le volet communication était logé au ministère de la Communication, des Postes et de l’Economie numérique. Aujourd’hui, avec la reconfiguration dudit ministère, une partie de ses attributions a été transférée au ministère de la Culture et de la Communication, a-t-il ajouté.
Selon lui, cette baisse est de l’ordre de 37% avec le transfert de structures telles que la RTS, l’APS et Le Soleil.
Pour sa part, le ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications, Ndèye Tické Ndiaye a indiqué qu’”en créant un département ministériel exclusivement dédié aux télécommunications/TIC et au sous-secteur postal, avec une forte déclinaison sur la mise en œuvre des bases d’une économie numérique pouvant avoir un impact significatif sur la croissance, le président de la République imprime une nouvelle cadence au secteur”.
Cette mesure vise à “améliorer la connectivité du pays, à travers la mise en œuvre efficiente de la digitalisation de l’administration, la réduction de la fracture numérique, la création des pôles industriels numériques avec le parc des technologies numériques et la prise en compte du genre et des couches vulnérables dans les politiques numériques”, a-t-elle dit.
Concernant les perspectives de son département pour l’année 2020, elle a souligné qu’il est envisagé, dans “le sous-secteur postal”, de “poursuivre la rénovation, l’aménagement et la construction de nouveaux bureaux de postes”, ainsi que “le suivi de la finalisation du processus de restructuration de la SN La Poste”.
De même, la ministre a annoncé “la validation de l’étude de faisabilité et le démarrage de la mise en œuvre du projet d’adressage numérique ainsi que la validation de son plan stratégique de développement”.
S’agissant du sous-secteur des Télécommunications/TIC, elle a soutenu que l’”option est prise pour assurer la poursuite des réformes prévues dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Sénégal Numérique (SN2025)”, un programme visant le numérique pour tous et pour tous les usages en 2025.
Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*