[Reportage] Burkina Faso: inhumation des victimes de l’attaque contre une église

Le prêtre Simeon Niampa et les cinq autres fidèles assassinés dimanche par des hommes armés non identifiés dans l’église de Dablo, dans la province du Sanmatenga,  reposent désormais au cimetière catholique de la commune. Parents, amis, coreligionnaires, responsables de l’Église catholique et autorités politiques et coutumières étaient présents lors de la mise en terre.

Ils étaient tous là. Protestants, musulmans et coutumiers au cimetière catholique de Dablo où le prêtre et les cinq membres de son église ont été inhumés.

Certains fidèles avaient de la peine à retenir leurs larmes. Malgré la douleur, monseigneur Seraphin Rouamba, archevêque métropolitain de Koupela, a demandé aux populations de Dablo et du Burkina d’emprunter le chemin du pardon et de la paix.

« Cela fait des années et des années que nous travaillons ensemble. Musulmans, protestants, catholiques, ceux de religions traditionnelles, nous avons toujours marché main dans la main. Par conséquent, il ne faut pas que des actes aussi tragiques puissent venir nous séparer », a-t-il souligné.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*