Week-end de violence au Liban face à l’inertie du gouvernement

Pour le deuxième jour consécutif, de violents affrontements ont opposé, ce dimanche 19 janvier à Beyrouth, manifestants anti-gouvernementaux et forces de l’ordre, faisant au total plus de 500 blessés. Malgré la gravité de la crise, les dirigeants libanais ne parviennent pas à s’entendre sur la formation d’un nouveau gouvernement censé mener des réformes de fond pour freiner l’effondrement économique et social du pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*